Partagez | 
 

 3. Honneur à la Déesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

La Déesse


◈ Messages : 69
◈ Points : 1632
◈ Date d'inscription : 18/11/2014
◈ Localisation : Quelque part, partout.

Feuille de personnage
◈ Couleur de parole: #ffffff
◈ Appartenance: Partout.
◈ Continent: Léronis.
MessageSujet: 3. Honneur à la Déesse   Ven 21 Nov - 23:34

I. Symbologie du serpent

La symbologie du serpent chez les Léronis est sacrée. En effet, la Déesse est souvent associée à cet animal terrestre.

Fleche 2 Il symbolise la transmutation du cycle vie, mort, renaissance.
Fleche 2 C'est l'énergie de l'intégrité, l'habileté de tout expérimenter volontairement et sans résistance, afin de parvenir à la sagesse.
Fleche 2 Le serpent est aussi l'animal qui se régénère puisque la saison venue il mue, il change de peau : il fait peau neuve. Il représente l'une des plus vieille aspirations chimériques à la jeunesse éternelle, rajeuni ou plutôt jamais mort.


Naturellement, s'y prendre à cet animal serait s'accabler de potentiels problèmes. Il est vu comme un crime d'attaquer cet animal ou de le chasser hors de sa place.
Il n'est pas rare de voir des gens passer la nuit chez un voisin en attendant que le serpent sorte de la demeure, même si tous ne sont pas forcément venimeux.

Les Léronis ont apprit à s'y faire. Ils les respectent davantage car après tout, ils s'alimentent de rats et souris qui pourraient nuire aux récoltes.  


II. Avoir un serpent

Pour une laranzu de la Déesse, il n'est pas rare d'adopter un serpent. Ce n'est pas une tâche que toutes seraient prédisposées à faire, c'est souvent les prêtresses à vocation qui le font. Elles sont appelées les Écailles.  

Ce sont souvent elles-même qui couvent leurs propres œufs. Après qu'un serpent mère ait pondu, elles choisissent l’œuf qu'elles estiment le plus joli. Ensuite, la nuit, elles s'endorment avec lui contre leur sein ou ventre, afin de les réchauffer.

Fleche 2  Un homme ne peut avoir un serpent, même s'il est prêtre ou laranzu.
Fleche 2  Une femme dite "sans vocation" (une paysanne ou autre) est assez discriminée si elle en adopte un, mais ce n'est pas impossible. On doute cependant de ses capacités à l'élever, donc elles sont mal-vues par les prêtresses.



III. Festivités

Le Fête de Deltane, la fête du renouveau, a lieu au tout juste milieu du printemps et dure exactement six jours complets. Il y est question de célébrer la fertilité des champs, la fécondation des terres et de remercier la Déesse pour un hiver doux.

Pendant ses six jours, tout le continent est en fête. La pudeur charnelle ne règne plus.

Fleche 2  Certains Laranzus prennent part aux rituels charnels, surtout ceux qui ont le don de l'Intégration. La Déesse est mère, après tout. L'incorporer n'est pas tâche facile, encore moins la satisfaire!
On peint les corps des vierges et des matrones, on guide les laranzus hommes à comment plaire, on prépare les deux sexes à la célébration divine.
Souvent certains laranzus rejoignent les villes du continent; reçus avec grande honneur toujours. Cependant, il est plus commun de les retrouver sur l'Île du Laran à cette époque de l'année. Les enfants qui résultent de cette festivité sont éduqués par tous pour être à leur fois Laranzus.

Fleche Les Nobles organisent des banquets dans leurs jardins, fêtant à leur bon gré.
Ils dépensent beaucoup de denrées coûteuses, vidant leurs entrepôts, mais c'est pour juste cause toujours. C'est une fête presque comme tout autre.
Normalement, ils restent plus discrets que le peuple, mais quand vient la nuit il n'est pas rare que le château entier se livre aux plaisirs de la chair.

Fleche 2  Dans les villages les prêtres, les prêtresses et  peuple passent la nuit dans les forêts, sous le ciel ouvert. On allume souvent des feux contrôlés, représentant le renouveau, la purification, l'achèvement de la maladie. On saute par-dessus le feu pour s'approprier de ses forces et l'encens est souvent très utilisé aussi pour purifier les léronis. Amants se joignent, couples s'entremêlent, sans remords; c'est ainsi que la Déesse est repayée par le don de la vie. Possibles bâtards qui puissent naître de cette fête sont tout aussi légitimes que les enfants nés du couple familier.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

3. Honneur à la Déesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lazuli :: Prologue :: Prologue :: Léronis-